À propos de Rehome Ukraine

Rehome Ukraine a été mis en place par l'organisation caritative Global Blood Fund. Depuis près de 15 ans, le GBF aide discrètement mais efficacement les services des pays à revenu faible ou intermédiaire à collecter du sang en quantité suffisante et en toute sécurité, permettant ainsi les transfusions qui ont sauvé et amélioré la vie d'innombrables patients dans le monde.

Avec le déroulement des événements tragiques en Ukraine, GBF a naturellement cherché à trouver des moyens d'aider les agences de collecte de sang sur place - si jamais un approvisionnement robuste en sang était nécessaire dans ce pays, c'est maintenant. En définissant la portée de ce soutien, nous avons réalisé que, dans ce cas, l'assistance devait aller au-delà de la simple fourniture d'équipements et de consommables. Certains centres de transfusion ont été détruits et le personnel qui y travaillait a dû quitter le pays en tant que réfugiés. D'autres centres sont heureusement opérationnels et les employés sont courageusement restés pour poursuivre leur travail de sauvetage, mais ils sont désespérément inquiets pour leur famille qui a dû fuir. Ils pourraient mieux se concentrer sur l'approvisionnement en sang des soldats et des civils blessés s'ils savaient que leurs proches sont en sécurité.

C'est de ces réflexions qu'est né Rehome Ukraine. 

Puis une prise de conscience s'est faite : avec des millions de réfugiés traversant la frontière, les besoins étaient énormes, et nous avions créé un outil qui pouvait aider beaucoup plus largement. Alors pourquoi ne pas inclure les donneurs de sang dans notre groupe cible ? Et si nous incluons les donneurs de sang, devons-nous exclure tout le monde ? Nous avons décidé catégoriquement que la réponse était non.

Donc on ne le fait pas. Nous posons tout de même une question sur toute relation avec les banques de sang. C'est parce que cela peut être important pour certains de nos sympathisants et que nous l'incluons donc dans nos critères de sélection. Mais s'il n'y a pas de lien - et cela s'applique à la grande majorité d'entre eux - nous essayons toujours de mettre en relation les demandeurs d'asile avec les ménages qui offrent un logement avec la même intensité.

En ces temps terribles, tout en continuant à remplir sa mission principale, GBF a été réorienté vers une action humanitaire générale. Cela nous convient et nous considérons qu'il est de notre devoir - et de celui de tous - de faire tout ce qui est possible pour aider. 

Un jour, nous recommencerons à aider discrètement les collecteurs de sang dans les pays moins riches, comme nous l'avons fait pendant des années. Nous attendons ce jour avec impatience. Cela signifiera que la terrible crise en Ukraine aura pris fin.